David Ogez

IMG_0383

Les difficultés psychologiques ne sont pas toujours propres à la psychiatrie. Le stress, l’anxiété, les troubles de l’humeur font littéralement partie de notre quotidien. Dans ce contexte, il est utile d’intervenir afin d’éviter l’installation d’un trouble plus conséquent. L’indication d’un travail psychothérapeutique peut dès lors se faire à tout moment, lorsqu’une plainte émerge et qu’un mal-être s’installe insidieusement.  La psychothérapie individuelle est un accompagnement personnel qui permet de travailler cette plainte, ce mal-être, visant, par différentes techniques, à tendre vers un bien-être satisfaisant qui sera toujours propre à chacun. 

Il est utile de distinguer différents corps de métier :

Le psychologue clinicien est titulaire d’un Diplôme de Master en psychologie délivré après un minimum de cinq années d’études à l’université et des stages professionnels en institution. S’il a suivi une formation spécifique en psychothérapie, il peut être également psychothérapeute. Ce titre est aujourd’hui protégé : tout psychologue doit être inscrit auprès de la commission belge des psychologues. Ne pas y être inscrit revient à un exercice illégal de la profession.

Le psychothérapeute a suivi l’enseignement d’une école de psychothérapie et effectué un travail personnel correspondant aux références théoriques de cette école. Néanmoins, cette dénomination a longtemps été usurpée. Un décret vient d’être proposé par notre ministre de la santé et prévoit de protéger ce titre dans l’année à venir. Le seul gage de qualité actuel reste la consultation chez un psychologue inscrit auprès de la commission belge des psychologues.

Le psychiatre est un médecin qui peut prescrire un traitement médicamenteux. En principe, un psychiatre traitant (qui prescrit des médicaments) ne saurait suivre le même patient pour un travail psychothérapique.

Qui suis-je ?

Docteur en psychologie et psychothérapeute, j’ai une expérience en psychiatrie et en psychologie médicale, particulièrement en cancérologie. En parallèle d’une activité de chercheur en milieu universitaire, je pratique l’hypnose et la psychothérapie en cabinet privé.  Mes champs d’investigation cliniques sont les suivants :

Gestion du stress

Troubles anxieux

Dépendances

Troubles alimentaires

Troubles de l’humeur

Douleurs chroniques

Thérapies de soutien